Jura sauvage photographies

Fabien Gréban - photographe animalier


Accueil - Blog - Mammifères - Oiseaux - Macro - Paysages - Reportages - Actualité - Stage - Service - Contact

Comment s'équiper pour un stage de photographie animalière ?

Je vous propose ici un ensemble de conseils pour préparer au mieux votre stage de photographie animalière. Votre tenue vestimentaire devra bien évidemment dépendre de la saison (le climat jurassien est sous influence continentale, les hivers y sont donc souvent très froids et les étés chauds).

I/ Quelle tenue pour un stage animalier en hiver ?

Dans le haut-Doubs, les hivers sont souvent rudes et enneigés. Les températures sont régulièrement comprises entre -10 et -20°C. Avec un équipement adapté, ces conditions sont tout à fait supportables. Mais il est indispensable de préparer avec soin sa tenue vestimentaire pour profiter au maximum de votre stage animalier.

En hiver, il est rare de pouvoir pratiquer l'approche, en effet, le sol enneigé ne permet généralement pas de se déplacer silencieusement. Ainsi, en hiver, nous pratiquons essentiellement l'affût. L'immobilité imposée par l'affut rend la perception du froid beaucoup plus forte que lors d'une marche d'approche. Il faut donc se couvrir en conséquence.

Tout d'abord, je déconseille l'utilisation de chaussure de randonnée. Elles sont généralement peu isolantes, et bien ajustée a votre pointure. Un pied serré dans une chaussure sera moins bien irrigué et vous fera vite souffrir du froid. Il est en effet préférable de porter des chaussures adaptées au froid (par exemple des bottes d'après-ski ou mieux encore des bottes canadiennes comme BAFFIN ) avec une ou deux pointure de plus. Il est inutile de porter plusieurs paires de chaussettes, ce qui serrera votre pied et vous donnera vite froid.

Pour le corps, il faut multiplier les épaisseurs. Par exemple, au niveau des jambes, j'utilise un pantalon d'alpinisme imperméable et relativement silencieux de la marque Simond (distribué par Décathlon), sous lequel je mets un ou deux sous-pantalon chaud selon les températures. Pour la tete, une cagoule sera toujours beaucoup plus chaude qu'un simple bonnet, ODLO propose de tres bons produits. Pour le haut du corps, j'utilise généralement 4 à 7 épaisseurs selon la rigeur des conditions. Il faut s'équiper de sous-vetement technique chaud (mérinos), et de polaires techniques (polartec), le tout surmonté d'une veste isolante et coupe-vent.

Enfin, voici l'épineuse question des mains, pour lesquelles il faut choisir entre chaleur et maniabilité. Il n'existe malheureusement pas de solution miracle, mais il est tout de même possible de trouver des produits efficaces, comme ceux distribués par THE HEAT COMPANY.

Selon les sujets, les types d'affuts sont relativement différents. L'hermine, impose généralement une position d'affut couchée. Dans ce cas, un tapis de sol sera très appréciable (j'ai généralement plusieurs tapis dans le coffre de ma voiture ...). Alors que pour les affuts au renard ou au chat forestier, nous sommes généralement assis sur un petit tabouret et cachés derrière des filets de camouflage (que je fournis également), blancs ou verts selon les conditions météo.

II/ Quelle tenue pour un stage animalier en printemps / été ?

Durant la belle saison, on partage le plus souvent la journée de stage en deux, avec une première partie consacrée à l'approche le matin, l'affut étant généralement pratiqué plutot en fin de journée.

Pour pratiquer l'approche, il est indispensable de porter des vêtements silencieux au frottement, et de couleur discrète (verte ou camo). Une petite paire de gants (même au plus chaud de l'été) et une cagoule ou une casquette qui masquent le visage, apportent un gros plus (le rayon chasse de Décathlon est généralement bien fourni). Un visage ou des mains claires se repèrent de très loin au milieu de la végétation en été. Il faut préférer une paire de chaussure légère (type trail), plutot que de grosses chaussures de rando. IL est en effet très utile de pouvoir sentir le sol pour marcher le plus discrètement possible et ainsi éviter de faire craquer une branche. Mais par temps humide, quand l'herbe est haute, il n'y a rien de mieux qu'une paire de botte pour garder les pieds au sec.

A l'approche du renard ou du chat forestier, une paire de jumelles est très utile, elle permet de se déplacer tout en vérifiant que l'animal ne nous repère pas. J'utilise des jumelles EDEN , à la fois légère et lumineuse. C'est une marque que je vous conseille pour son très bon rapport qualité / prix.

Pendant le stage, je fournis le matériel nécessaire à l'affût (siège et filets de camouflage). N'oubliez cependant pas d'apporter votre trépied, il permettra de rester parfaitement immobile si un animal regarde dans la direction de l'affut, et permet aussi d'accorcher les filets de camouflage autour de l'objectif. Il est parfois préférable de s'assoir par terre pour être plus discret et / ou pour avoir une prise de vue rasante. Dans ce cas, un petit morceau de tapis en mousse peut apporter un peu de confort. Pour le succès de l'affut, il faut rester le plus immobile possible, pour cela un peu de confort n'est pas négligeable.

affut de photographie animalière

© Fabien Gréban - Jura sauvage photographies
SIRET 514 427 459 00011