Jura sauvage photographies

Fabien Gréban - photographe animalier


Accueil - Blog - Mammifères - Oiseaux - Macro - Paysages - Reportages - Actualité - Stage - Service - Contact

Mystérieux Chat forestier

Discret, prudent, le Chat forestier apparaît bien mystérieux. Bien rares sont ceux qui ont pu le croiser dans son milieu de prédilection, la forêt. Quand on a la chance de l'apercevoir, c'est généralement à l'orée du bois, dans une clairière ou la prairie voisine. Bien à l'abri dans la forêt nouricière, le Chat ne la quitte que lorsque celle-ci ne se montre pas suffisamment généreuse. Mais à la moindre alerte, le Chat regagnera le couvert des arbres. chat forestier
Comme le renard, le Chat forestier, dit aussi chat sauvage, sait profiter de la coupe des foins dans la prairie. L'herbe rase rend la chasse aux campagnols plus aisée. Regardez bien, le chat est sans doute en train de vous observer... chat forestier
Si vous savez être discret, vous aurez peut-être le loisir de l'observer évoluer au milieu des foins. chat forestier
Mais au moindre bruit, le Chat forestier sera sur ses gardes, prêt à déguerpir et rejoindre la forêt. chat sauvage
Contrairement à son cousin le chat domestique originaire d'Afrique, le Chat forestier est originaire d'Europe. C'est d'ailleurs, avec le lynx, le seul félin d'origine européenne. Plusieurs signes distinctifs permettent de le différencier du chat domestique ou du chat haret (chat domestique qui est retourné à la vie sauvage). Le Chat forestier a une fourrure épaisseur de couleur gris-fauve rayée de bandes noires, une ligne noire continue parcourt le long de sa colonne vertèbrale jusqu'à sa queue. Celle-ci est très épaisse avec trois ou quatre anneaux noirs et elle se termine par un manchon noir. Une bavette blanche sous la gorge vient compléter son beau pelage. chat forestier
Chez le chat forestier, la saison des amours a lieu à la fin de l'hiver, en février-mars. On peut alors entendre de longs miaulements attestant de l'activité des Chats sauvages, généralement à l'aube ou au crépuscule. C'est une saison propice à l'observation, la prudence étant exceptionnellement mise de côté le temps des amours... chat sauvage
Des études sur l'alimentation du chat forestier, ont démontré que celui-ci se nourrissait principalement de micro-rongeurs. Ils représentent 90% de son alimentation. C'est lorsque la quantité de rongeurs n'est plus suffisante en forêt, que le chat chasse dans la prairie. Ainsi, pour observer le chat, commencez par chercher des campagnols. chat forestier
Pour conclure, quelques autres photographies pêle-mêle du chat forestier du massif jurassien : chat sauvage chat sauvage

chat forestier

© Fabien Gréban - photographe animalier - Jura sauvage photographies
Les images de ce site ne sont pas libres de droit, pour toute utilisation contactez-moi.